Les hirondelles

Publié le par Marie LC

De loin, je les voyais papoter, observer la pyramide et la fontaine. Faire de grands gestes circulaires pour expliquer sans doute l'architecture de ce lieu mythique. Des vélos patientaient derrière elles.
Et puis, elles ont enfourché les bécanes et sont arrivées, en formation. Gracieuses. Droites sur leurs vélos, contournant cette trottinette abandonnée au milieu de la cour du Louvre. Le bruit des rayons tournant dans le vent. Comme les hirondelles au printemps.
Et quelques minutes plus tard, ce môme qui courre et saute pour retrouver l'objet abandonné.
Contraste, vitalité, grâce.

Les hirondelles
Les hirondelles
Les hirondelles
Les hirondelles
Les hirondelles

Publié dans Poésie, Paris, photo

Commenter cet article

Quidu 25/10/2013 22:29

Ma grande sœur m'a dit que la vie c'était comme la bicyclette, faut continuer à pédaler pour garder l'équilibre...c'est vrai?

Pitoune 25/10/2013 22:39

D'ailleurs on dit pédaler dans la choucroute...

Marie 25/10/2013 22:31

Il parait oui... Mais il faut aussi savoir s'arrêter pour décider où aller parfois non ?

Pitoune 25/10/2013 22:01

Contraste, vitalité, grâce et poésie c'est tout à fait ton site Marie.
Allez, je l'avoue, je suis devenue addict aux billets rue Lafayette.
Nadine aussi, elle me l'a dit.
Et nous serons combien en arrivant au port, va savoir...

Marie 25/10/2013 22:02

Merci Madame ! :)