Chapitre #3 : Oui, ben non, finalement

Publié le par Marie LC

Chapitre #3 : Oui, ben non, finalement
J'avais prévu de vous donner le roman en chapitres. Full power. Je me demande d'ailleurs si c'était pas par fainéantise de ma part. Parce qu'il faut bien l'avouer depuis un mois j'ai pas écrit une ligne. Mais finalement, je ne vous le donne pas à lire. En plus, je ne suis pas persuadée que ça vous intéresse vraiment.
Un tas de choses se sont passées, et pas forcément très positivement, ces dernières semaines. Je me suis retrouvée incapable d'écrire un truc, même petit. A la limite de la paralysie intellectuelle. Zéro envie de faire des images aussi. La page blanche, sans angoisse. Pourtant j'ai des sujets qui tournent en boucle en tête.
Notre démocratie fait faillite, et nos politiques s'entourent de cireurs de pompes. La quarantaine c'est flippant. Tu n'as plus l'insouciance des 20 piges et un tas de défis à relever dont tu te passerais bien. Les relations humaines sont complexes et ça m'emmerde de faire des efforts. Les relations amoureuses ressemblent à un champ de bataille. Et j'ai perdu la bataille. L'avenir est incertain, le mien en particulier.
Bref, je me suis réveillée avec un super mal de crâne hier, persistant aujourd'hui, et zéro envie de balancer les aventures de Gabrielle sur la toile. Si vous voulez le lire ce satané roman, écrivez, je vous le poste.

Publié dans Ecriture, Bordel

Commenter cet article

Sylvie 23/05/2014 22:31

L'impression de pédaler à côté du vélo... oui, c' est tout à fait ça !!! Quelle galère ! ...pcq du coup, on n'avance pas !!!

Quidu 30/04/2014 00:10

Faut s'dire que ça va passer...et travailler pour que ça passe...l'impression de pédaler à côté du vélo...n'est pas l'apanage des quarantenaires. Ça peut arriver aussi à des soixantenaires...