Gouttière

Publié le par Marie LC

Gouttière

Ca y est, phase deux de l'opération "Dents d'enfer"... C'est parti, on accroche sa ceinture, oui bon je m'emballe là, plutôt les élastiques.

En gros en 4 mois, mes dents se sont bien alignées (et punaise, je les trouve immenses, on dirait un lapin) et maintenant on passe aux finitions. Ça veut dire que ça se voit pas et que forcément ça prend plus de temps... Et que ça coûte toujours une blinde. Ah pardon, on parle pas d'argent pour les grands chantiers.

J'ai testé la gouttière translucide, testé la mise en place des élastiques avec la petite spatule rose et regardé l'effet visuel dans la glace. J'ai regardé la boite rose et me suis dit que même à mon âge, tu as le droit à du matos rooose parce que tu seras toujours une fille.... Ah la couleur et le genre, vaste sujet...

Ca m'a rappelé une partie des engins de torture que j'avais déjà eu ado. Comme ce truc qui s'attachait derrière la nuque ou ce faux palais dont les élastiques giclaient aux moments les plus délicats, genre quand tu vas embrasser ton amoureux... Ce moment gênant....

Ceux que je saoule seront ravis de savoir qu'avec cet engin de torture j'ai du mal à parler. Contrainte (presque) au silence. Fini les questions, les sempiternels bla bla bla... Ca va hein! je vous entends déjà soupirer d'aise d'ici!

Ceux qui me haïssent seront heureux de savoir qu'avec, il paraît que tu salives pas mal, voire que tu baves... Déjà qu'avec le haut j'avais tendance à baver un brin la nuit. Je sens venir de grands moments de solitude... Remarque, la première semaine d'appareil dentaire, j'ai craché une salve de postillons sur mon président... J'ai essuyé sa veste avec un très décontracté : "ah ben oui, avec l'appareil, je crachouille un peu... attendez, j'essuie..;" J'ai encore son expression éberlué en tête... Etre cadre parfois c'est pas facile.

Ceux qui sont gourmands seront tristes aussi de savoir qu'une fois posée, la gouttière, exit le grignotage, ... De toute façon tu peux quasi pas ouvrir la bouche et pas mâcher. Déprime en vue le soir devant l'amour est dans le pré. Ça promet!

Tiens, ce billet est le 260eme... A tantôt!

Publié dans 2015, Esthétique, Bordel

Commenter cet article