I love BTP

Publié le par marielc

Monde masculin par excellence, complexe, dangereux parfois, en retard la plupart du temps. Voile, clôt, couvert, toupie, ... Tout un vocabulaire. Au delà de la photo à valeur testimoniale, architecturale, j'aime les images qui tracent les petits détails. Objets abandonnés, en attente, vues diagonales, poésie des détails... I love BTP.

Comme une fleur sur le béton. Poésie, je vous dis!

Comme une fleur sur le béton. Poésie, je vous dis!

Rouge, traces, signes, lignes de fuite...
Rouge, traces, signes, lignes de fuite...
Rouge, traces, signes, lignes de fuite...
Rouge, traces, signes, lignes de fuite...

Rouge, traces, signes, lignes de fuite...

I love BTP
I love BTP
I love BTP
Ici, ailleurs, hier et aujourd'hui.
Ici, ailleurs, hier et aujourd'hui.
Ici, ailleurs, hier et aujourd'hui.
Ici, ailleurs, hier et aujourd'hui.

Ici, ailleurs, hier et aujourd'hui.

Publié dans Poésie

Commenter cet article

Marie 06/03/2013 20:51

A quand un voyage commun en cargo ? Et plus simple une soirée à refaire le monde ?

André 05/03/2013 23:08

Poésie brute de décoffrage, angles et lignes brisées, musique sérielle, présence invisible de l'Homme. Blaise Cendras écrivait Les Pâques à New York et la prose du transsibérien, des poèmes BTP,