L'avion, ça va plus vite

Publié le par Marie LC

Je n'aime pas le train. Je trouve ça long, et ça va à l'encontre de mon instinct non grégaire. Pour autant, j'en profite. Observer les voyageurs, les imaginer avant et après ce temps un peu suspendu du voyage. Lire et rire toute seule, rêvasser, faire des plans sur la comète. Imaginer demain. Le temps mis à disposition est propice à échafauder des projets, entre deux correspondances.

Finalement il n'y a rien de sûr. Jamais. Enfin si.

L'amitié est l'oxygène d'une vie, l'amour ne se décide pas et quand il se pointe il ne faut pas le rater, la vie vaut le coup et ne pas en profiter est un crime. Et puis, l'avion ça va plus vite.

Et vous quelles sont vos certitudes ?

L'avion, ça va plus vite
L'avion, ça va plus vite
L'avion, ça va plus vite
L'avion, ça va plus vite
L'avion, ça va plus vite
L'avion, ça va plus vite

Publié dans Ecriture

Commenter cet article

Quidu 03/05/2013 09:36

Le temps comme le paysage vu du train passe...fugace, que l'on ne peut saisir...tu es immobile à la fenêtre, dans le train qui file et t'emmène...rêves... visions...

Quidu 03/05/2013 09:29

On veux toujours voir le bout du tunnel, espérant y trouver la lumière, fantasme de l'homme, incertain de son futur. Seule certitude la mort!!! Tout vit tout meurt, tout s'écoule, en dedans comme au dehors.

Quidu 03/05/2013 09:22

Les certitudes? Des hommes pleins de certitudes dirigent un monde d'hommes remplis de doutes..
J'ai pas de doute sur le plaisir que j'ai de voyager. Partir c'est mourir un peu disait une chanson, mourir l'ultime transcendance, doute ultime...hahaha!!!...???