Le désir

Publié le par Marie LC

Le désir

1ere parution 02/09/2013

Il s'accroche à vos tripes comme un Alien. Comme une sensation qui vous dévore, brûle vos poumons, anesthésie votre cerveau. Quasiment un monstre. Par désir on peut faire les choses les plus folles, les plus absurdes. Et aussi, les plus belles, les plus surprenantes. Le désir peut nous pousser à revoir toutes nos certitudes, proposer les engagements les plus improbables auxquels on aurait pu penser. Fais moi un enfant, épouse moi, viens vivre avec moi à l'autre bout du monde. Il vous pousse à vous dépasser, à puiser dans vos ressources émotionnelles, quitte à épuiser. Un Alien on vous dit.
Bien sûr, le désir pousse aussi parfois au crime. A l’inconséquence. Et bien sûr à l'absurde : Comment ça cinq paires de chaussures c'est excessif ? Ah oui ?...
Il va de paire avec l'envie, la possession, le manque, le besoin d'assouvissement. Il génère frustration, désillusion. Dans sa version pessimiste.
Il offre aussi les plus grandes joies, les plus incroyables aventures, les plus magnifiques histoires, les voyages les plus insolites. Sous toutes ses formes, le désir participe à l'aventure humaine. Il rend notre espèce fragile, et forte.
Et bizarrement, il est également ce monstre délicat, si précaire qu'il peut disparaître d'un coup. Et laisser son hôte pantois, désemparé. Vidé. Il laisse alors derrière lui une montagne de questions et d'incompréhensions.
Au cours de ce questionnement sur l'Alien, j'ai consulté Google. Le moteur, qui assouvit votre désir de savoir, propose en images les diverses illustrations du désir. Corps, couples hétéros et homos, imagerie de la sexualité et au milieu de tout ça, des bagnoles (si! Si!), Noir désir, des parfums, et Harlem désir, vous savez le mec du PS qui nous a fait porter des badges TPAMP il y a 20 ans ? Oui, oui, celui là. Harlem donc, de part son nom, devient un éléments numérique de la représentation du désir. Lui et des affiches de propagande politique. Ca, putain, ça calme.
J'ai consulté la définition du Larousse. Ca calme aussi. A voir, écrit comme ça, les différentes définitions je me dis que ça a l'air moins chouette, moins envahissant, moins glamour. Est-ce que pour autant, c'est moins puissant, moins envahissant ?
- Action de désirer, d'aspirer à avoir, à obtenir, à faire quelque chose ; envie, souhait : Avoir le désir de voyager.
- Objet du désir ; vœu : Prendre ses désirs pour des réalités.
- Élan physique conscient qui pousse quelqu'un à l'acte ou au plaisir sexuel : Brûler de désir.
- Terme central de la doctrine de J. Lacan, se situant par rapport à l'Autre entre le besoin et la demande.
A choisir, je préfère Spinoza et son "le désir est l’essence même de l’homme". Ca donne plus de corps, plus d'âme à mon Alien. Il lui reste encore la possibilité de vibrer au cœur de mes tripes et de titiller furieusement mon cortex cérébral.
J'ai finalement décidé que pour aujourd'hui et les quelques temps à venir, j'allais adhérer au propos d'André Comte -Sponville : « Cesser de désirer, ce serait cesser de vivre [...] il s'agit de transformer le désir, de le convertir, d'en libérer au mieux la puissance : désirer un peu moins ce qui manque, un peu plus ce qui est ; désirer un peu moins ce qui ne dépend pas de nous, un peu plus ce qui en dépend ... Bref, il s'agit d'espérer un peu moins et de vouloir un peu plus (pour tout ce qui dépend de nous) d'espérer un peu moins et d'aimer un peu plus (pour tout ce qui n'en dépend pas) ... C'est le chemin de la sagesse ! »
Mais quand même, le désir et la sagesse, ça va pas très bien ensemble, si ?
Le désir

Publié dans Ecriture, Poésie, Bordel

Commenter cet article

web design software 03/03/2014 13:39

I desire the wisdom too. The desire is like a killer parasite. But if the desire is not there. We can't have the life to push forward. Really thank you for sharing this wonderful piece of data. Keep on sharing more and more. Thank you.

Quidu 31/08/2013 19:46

Je continúe à ne pas être sage... Mais je désire l'être...( to be..) un jour....