Traces...

Publié le par Marie LC

Les hommes ne cessent de construire, et d'autres, derrière eux, ne cessent de laisser encore des traces de leur passage. Empreintes finalement assez éphémères dans les deux cas. Souvent, la laideur s'ajoute à la laideur, mais parfois, de tout ce bordel, nait une forme de poésie.

Traces...
Traces...
Traces...
Traces...
Traces...
Traces...
Traces...
Traces...
Traces...

Merci à Nelly de m'avoir fait découvrir ce lieu. :)

Publié dans Poésie, Bordel

Commenter cet article

Quidu 26/05/2013 00:39

Suite: nous font rêver, nous émotionnent...Nous les croisons souvent sans les voir. Sans avoir le temps de les regarder. Mais elles sont là toutes ces images de nos vies quotidiennes, imprimées en nos rétines. Et serons nos souvenirs...

Quidu 26/05/2013 00:35

Gros plans, fondus enchaîné, chaussures rouges à petits nœuds, jambes blanches et jupe corole, plantes dévorantes de surface et de tag, survie végétale en espace restreint, géométrie interrogative et quai de gare embrumée...Nos espaces de vie sont habillés de ces choses qui caressent ou agressent nos regards